Les actions entreprises

Les actions entreprises

Le syndicat a fait réaliser un diagnostic sur le fonctionnement du cours d’eau en cas de crue.
Ce travail a permis d’identifier les facteurs aggravants du phénomène et les zones exposées et de définir et d’organiser les interventions selon 3 axes principaux.

Informer et Connaitre

Gérer et Protéger

Alerter et Secourir

Information, communication, et sensibilisation aux inondations

Le syndicat mixte du bassin de l’Agout, a pris en charge l’information du grand public et particulièrement des populations vulnérables en éditant :

  • Des panneaux d’information : Une quinzaine de panneaux informatifs ont été installés au niveau des repères de crue (après la crue de 1999, 42 repères de crue ont été installés tout au long du Thoré. Ils nous informent sur les hauteurs maximales atteintes par les eaux de la rivière).

image029

  • Des plaquettes : 10 000 plaquettes ont été distribuées avec les bulletins municipaux des communes.

image030

  • Des affiches : Environ 500 affiches ont été disposées dans les lieux publics particulièrement soumis aux inondations : commerces, écoles, postes…

 

Si vous êtes de la vallée du Thoré et que vous souhaitez recevoir des affiches ou des plaquettes,
vous pouvez en faire la demande en écrivant à
ppi_thore@yahoo.fr.

image032

image035

Les partenaires professionnels participent également à la sensibilisation :

  • Des propriétaires forestiers : Le Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) a organisé en collaboration avec le syndicat mixte de bassin deux réunions publiques d’information à destination des propriétaires forestiers de la vallée du Thoré en 2007. Une plaquette a également été réalisée.

Le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc a également édité en 2008, en collaboration avec le syndicat et les partenaires forestiers, un guide de bonnes pratiques à l’usage des forestiers pour prévenir le risque d’inondation.

image037

  • Des entrepreneurs : La Chambre de Commerce et d’Industrie de Castres-Mazamet a organisé une réunion de sensibilisation à destination des industriels et commerçants, localisés dans la vallée du Thoré le 8 novembre 2007 à Castres.

Après une présentation générale sur la démarche de prévention du risque inondation (information, protection, surveillance, prévision et alerte), un cabinet spécialisé, Géoscience Consultant, a présenté le « Guide pour réduire la vulnérabilité de votre entreprise face au risque inondation » édité par le ministère.

Enfin, le cabinet d’assurance Freschet est intervenu pour analyser les caractéristiques des contrats d’assurance des agriculteurs.
La Chambre d’Agriculture du Tarn a organisé deux réunions publiques d’information sur le risque inondation à destination des agriculteurs de la vallée du Thoré.

Y ont été présenté :
– un rappel sur les dégâts liés aux inondations de 1999 ;
– les actions menées par le syndicat mixte et les autres partenaires (CCI, CRPF) pour la prévention des inondations ;
– des modes de gestion des terres agricoles permettant de réduire le risque d’inondation.
Vous pouvez télécharger les diaporamas et documents distribués lors de cette présentation en cliquant sur les icônes ci-contre :

image039

image041

Alerter et Secourir

Ce volet comprend la mise en place d’un système d’alerte local et la réalisation des Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) pour les communes de la vallée du Thoré.

Lors de la crue de novembre 1999, les équipements de suivi hydrométrique et les pluviomètres en place à cette date ne permettaient pas aux Services de l’Etat de faire bénéficier de son système d’annonce de crue les communes situées dans la vallée du Thoré, en amont de Mazamet.
Dans le cadre du PAPI, le Syndicat Mixte du Bassin de l’Agout et les communes du bassin du Thoré, en amont de Mazamet, ont décidé de se doter d’un système d’alerte de crue autonome et compatible avec celui de l’État.
Il concerne les communes suivantes : Labastide Rouairoux, Rouairoux, Lacabarède, Sauveterre, Albine, Saint Amans Soult, Saint Amans Valtoret et Bout du Pont de l’Arn.

Le système de prévision mis en place par le Syndicat s’établit comme suit :
– L’acquisition de données pluviométriques et limnimétriques tous les 1/4h, sur un réseau de 3 stations de mesures hydrométriques, gérées par le Syndicat.
– La collecte et l’analyse en temps réel, par radio, dans un « centre de supervision » au siège du Syndicat à Labruguière.
–  La transmission par radio de l’information aux maires au niveau de « sous-centres » décentralisés.
– La communication des maires entre eux par radiophonie (portatifs) pendant la crise.

La carte ci-après présente la localisation du système en place

image044

Différents niveaux de gravité ont été définis d’après une étude hydrologique et sont calculés à partir des données transmises par le système de mesures en place sur le terrain : Cumuls de pluies et hauteur d’eau, temps de propagation.
Chaque année, le Comité d’Alerte composé de 9 membres (8 Membres décisionnaires : les maires des communes du périmètre du système d’alerte, 1 Membre consultatif : le syndicat) se réunit afin de définir les modalités d’astreinte (personnels et calendrier).
Une fois alerté, le maire se charge de la mise en sureté de la population et de la gestion de la crise par la mise en place de son Plan Communal de Sauvegarde.
Ce système mis en place demeure grace à l’implication des élus et l’appui technique de la DREAL Midi-Pyrénnées.

Gérer et Protéger

Deux études complémentaires (une étude hydraulique en 2005 et une étude de faisabilité en 2007) ont permis de retenir 5 aménagements parmi 64 issus du SPRI

– La tranche 0, réalisée en 2007 sur la commune de Labruguière consistant à la création d’une banquette de crue.
– La tranche 1, sur les communes de Mazamet, Bout du Pont de l’Arn et Pont de l’Arn avec 3 sites d’aménagements prévus pour la fin de l’été 2010 : La création d’une banquette de crue, l’arasement d’un seuil, et la création d’un piège à blocs.
– La tranche 2, consistant à la mise en place d’une zone d’expansion de crues. Après une étude hydrologique complémentaire nécessaire au calage du débit de fuite, et aux vues des résultats, les membres décideurs ont estimés que l’opportunité du projet n’apparaissait pas avérée.

Présentation des travaux :

Réalisés à Labruguière (2007) :

Principes :
1. Décaissement de l’atterrissement amont de manière à former deux banquettes calées à des altimétries différentes (cotes supérieures au niveau d’eau d’étiage pour la plusbasse),
2.      Suppression partielle du mur droit en béton du canal de fuite actuel de l’usine hydroélectrique et déplacement du pylône EDF moyenne tension,
3.      Décaissement de la contrepente de la piste sous l’arche rive droite du pont,
4.      Défrichement et arasement de l’îlot à l’aval du pont.

image_travaux_labruguiere

image_travaux_labruguiere2

image053

Le Piège à Bloc à Mazamet (été 2011) :

Principes :
1.      Déblaiement du site de la plage de dépôt aval : l’objectif est de créer une zone préférentielle de dépôt en rive droite de manière à préserver le hameau du transport solide,
2.      Mise en œuvre d’un piège à bloc, en aval de la zone de dépôt amont : cet ouvrage permet de retenir les éléments de blocométrie importante et de réduire les vitesses d’écoulement en amont. Il favorise ainsi le dépôt en amont.
3.      Déblaiement de la plage de dépôt amont afin de créer une zone préférentielle de dépôt en rive gauche de manière à préserver le hameau du transport solide.

image062

image_bousquet

Bousquet travaux 2011 fin

ouvrage bousquet

L’arasement du seuil de la zone de la Richarde, communes de Mazamet/Bout Du Pont de l’Arn (été 2011) :

Principes :
1.      Aménagement d’une banquette en rive droite : la berge est déblayée jusqu’au mur rive droite du canal et la capacité hydraulique de l’arche droite du pont de la RD109 est ainsi améliorée.
2.      Destruction et arasement du seuil de la Richarde.
3.      Fragilisation des sédiments en amont du seuil pour favoriser leur remobilisation et l’évolution du profil en long du cours d’eau vers sa pente d’équilibre,
4.      Protection de la berge gauche en amont et en aval du seuil de la Richarde par la mise en place d’un enrochement et d’un perré.
5.      Fragilisation des atterrissements en amont et en aval du pont de la RN112.

image072

Vidange fosse aval seuil

seuil_arase

image_travaux_laricharde

L’arasement du seuil de la zone de la Richarde, communes de Mazamet/Bout Du Pont de l’Arn (été 2011) :

Principes :
1.      Aménagement d’une banquette en rive droite : la berge est déblayée jusqu’au mur rive droite du canal et la capacité hydraulique de l’arche droite du pont de la RD109 est ainsi améliorée.
2.      Destruction et arasement du seuil de la Richarde.
3.      Fragilisation des sédiments en amont du seuil pour favoriser leur remobilisation et l’évolution du profil en long du cours d’eau vers sa pente d’équilibre,
4.      Protection de la berge gauche en amont et en aval du seuil de la Richarde par la mise en place d’un enrochement et d’un perré.
5.      Fragilisation des atterrissements en amont et en aval du pont de la RN112.

image_pont_de_larn

image078

rigautou_gabion

projet_global

rigautou_gabions

rigautou_fin

image_travaux_mazamet

Autre maitrise d’ouvrage : Aménagement du ruisseau du Baoux et destruction de l’usine du Rec, commune de Mazamet (2010)

L’association cultuelle de la mosquée El Feth a pris la maitrise d’ouvrage de la démolition de l’usine du Rec et du réaménagement du ruisseau du Rec. Dans le cadre du PAPI ils ont bénéficié d’une subvention de l’Agence de l’Eau Adour Garonne et du Conseil Général 81.

Principes :

1. Démolition de l’usine dans son intégralité. Cette usine formait un obstacle à l’écoulement du ruisseau en crue et amplifiait les inondations des habitations du hameau à l’aval.
2. Réaménagement du site : Aménagement des berges du Baoux, Seuils de fond
3. Aménagement d’un parking

image084image086