De la surveillance des crues à la gestion de crise

La surveillance hydrologique :

La vigilance hydrologique est Assurée par les services de l’Etat, elle consiste au suivre l’état des cours d’eau en continu afin d’informer les autorités et le public d’une crue potentielle afin d’anticiper la gestion de crise. Elle est gérée par les Services de Prévision des Crues (SPC) et est coordonnée par le Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI). Le SMBA complète la surveillance de certains cours d’eau non couverts par ces services.

La carte de vigilance hydrologique « Vigicrues » est accessible sur : https://www.vigicrues.gouv.fr. Elle est établie deux fois par jour à 10h et 16h pour une échéance d’anticipation de 24h.

En complément, il existe un service d’avertissement gratuit à destination des communes : “Vigicrues Flash”. Ce dispositif permet une meilleure anticipation des crues rapides sur les bassins versants souvent non couverts par des stations de mesures du SPC. L’interface d’abonnement à “Vigicrues Flash” est accessible via le lien https://apic.meteo.fr .

2

La prévision météorologique :

La prévision météorologique est ssurée par Météo-France. Elle repose sur l’interprétation de données radars et pluviométriques recueillies sur le territoire.

La vigilance crue est relayée sur des cartes de vigilance météorologiques, consultables sur le site de Météo-France : http://vigilance.meteofrance.com.

Météo-France propose le service gratuit “Avertissement Pluies Intenses à l’échelle des Communes” (APIC). Il permet aux communes abonnées d’être avertis automatiquement (par sms, message vocale et courriel) lors d’événements pluviométriques exceptionnels. L’interface d’abonnement à l’APIC est également accessible via le lien https://apic.meteo.fr .

4

L’alerte:

En cas de mise vigilance élevée, la préfecture fait le lien vers l’alerte pour la gestion de crise. En fonction de la gravité potentielle de la situation, le Service Interministériel de Défense et de Protection Civile (SIDPC) mobilise les services concernés et alerte les maires concernés. L’alerte est ensuite relayée par les services communaux afin de prévenir les services de secours et les populations. Sa diffusion relève de la responsabilité du maire, au titre de ses pouvoirs de police.

Gestion de crise et organisation des secours :

En cas d’alerte de crue, les communes peuvent déclencher leur Plan Communal de Sauvegarde (PCS), document opérationnel permettant d’organiser la gestion de crise. Il établit les mesures de prévention à mettre en œuvre pour la sauvegarde et la protection des personnes. Son élaboration est obligatoire pour toutes les communes soumises à un PPRi approuvé. Il doit être testé et mis à jour régulièrement. Si la situation le nécessite, le préfet a la possibilité de mettre en œuvre le plan Orsec.